Comprendre l’opinion : nos formations et nos outils !

Envie d’y voir clair avant de lancer un projet ou d’entrer en campagne ? Envie de comprendre la répartition des forces au sein de votre corps électoral ? Quel que soit votre besoin, nous pouvons y répondre grâce à plusieurs outils.

Analyse du socle électoral

Vous préparez votre campagne électorale ? Aucune stratégie ne saurait être actée sans l’analyse objectivée par les chiffres de votre socle électoral !

Nos consultants traitent les données du dernier cycle électoral (donc sur 5 ans en moyenne) pour vous livrer, sous une quinzaine de jours, leurs préconisations stratégiques en fonction de votre positionnement et des tendances électorales de votre circonscription.

En savoir plus ?

Sondages

Vous souhaiter procéder à un sondage sur votre circonscription ? Rédaction du questionnaire, interviews, analyse et rédaction d’un rapport : nous nous chargeons de tout !

En savoir plus ?

Formation « Comprendre l’opinion »

Une formation sur une demi-journée ou une journée complète pour décrypter les nouvelles tendances de l’opinion pour mieux comprendre ses administrés, connaître les rudiments des études d’opinion et disposer des clés d’une enquête utile.

Voir le programme et s’inscrire à cette formation.

Administration de questionnaires via PREVIOO

PREVIOO, logiciel de gestion de la relation citoyenne, embarque une solution de questionnaire aujourd’hui plébiscitée par les équipes de campagne sur le terrain. Principalement utilisée pendant les sessions de porte-à-porte, cette solution vous permet d’élaborer vous-même votre questionnaire et aux équipes d’enregistrer et centraliser les réponses citoyennes en temps réel.

Demander une présentation de l’outil de questionnaires dans PREVIOO.

Publié le Catégories Astuces de campagne, Départementales, En cours de mandat, Formation des élus, Législatives, Municipales, Présidentielle, Régionales, Sénatoriales

Vous innovez sur le terrain, PREVIOO innove à vos côtés !

Organiser les demandes de procuration peut parfois vous sembler long et fastidieux. A 2 semaines du scrutin, vous ne pouvez plus perdre de temps et PREVIOO l’a bien compris. Grâce à notre nouvelle fonctionnalité, automatisez la création des formulaires CERFA nécessaires au vote par procuration et optimisez la répartition des votes parmi les mandataires identifiés.

En cette période si particulière, nous avons vu les équipes de campagne s’adapter aux nouvelles règles, tisser de nouveaux liens avec la population, créer de nouvelles opportunités pour faire revivre la démocratie locale…

Cette même démocratie qui a mal vécu la crise sanitaire, avec un taux record d’abstention. Le leitmotiv des consultants de Plebiscit « chaque voix compte » est encore plus vrai aujourd’hui lorsque chaque voix doit pouvoir s’exprimer sans crainte pour sa santé. Dans ce contexte, les procurations ont un rôle à jouer et, en tant que candidat, vous devez tout faire pour les faciliter.

En pratique

Un électeur vous fait la demande de voter à sa place (en porte-à-porte, au téléphone, etc.).

Vous le retrouvez facilement, grâce à une recherche prédictive, dans la liste électorale importée sur votre compte PREVIOO et en quelques clics vous pouvez lui transmettre le formulaire officiel, prérempli, prêt à être déposé par l’électeur à l’administration, et lui indiquer dans quel bureau il vote, élément qu’il devra communiquer à la personne qui prend sa procuration (on doit pouvoir mieux formuler ceci dit)

Vous souhaitez savoir combien de vos militants peuvent encore prendre des procurations ?

Identifiez facilement les militants susceptibles de prendre des procurations, PREVIOO prend en compte chaque demande de procuration traitée pour que vous sachiez précisément combien de procurations vous pouvez encore prendre en charge (au niveau de l’équipe comme au niveau de chaque militant).

Maintenant vous n’avez plus d’excuses 😊

Demander une démo PREVIOO à nos conseillers.

Publié le Catégories Astuces de campagne, Départementales, Européennes, Législatives, Municipales, Nouveautés Plebiscit, PREVIOO, Régionales, Sénatoriales

Municipales : quelle organisation pour le scrutin du 28 juin ?

Sous réserve de la stabilité de la situation sanitaire et des dispositions du projet de loi à l’examen ce jour à l’Assemblée, les décrets adoptés fin mai donnent quelques indications quant au calendrier et l’organisation du second tour de la campagne. Notre analyse en quelques lignes.

Documents de propagande

Les documents de propagande officielle (art. R39 du Code électoral : affiches, bulletins de vote, circulaires) imprimés pour le second tour et datés du 22 mars restent valides et seront bien remboursés.

Notre astuce : pour les affiches (et pourquoi pas les circulaires), il est possible, même sur les panneaux d’affichage officiels, de coller une affichette avec la nouvelle date par-dessus votre affiche de campagne. Elles ne seront pas remboursées dans les mêmes conditions que les documents visés par l’art. R39 mais il est tout à fait légal d’ajouter une 2e (ou 3e) affiche.

Nous entendons beaucoup de rumeurs quant à la possibilité d’étoffer les circulaires, les portant du A4 recto-verso à plusieurs pages. Nous n’avons pas, en l’état, ni confirmation ni infirmation de cette possibilité.

Calendrier de campagne

La campagne officielle débute le 15 juin … mais nous espérons vivement que vous avez déjà recommencé votre travail de terrain.

Car oui, malgré d’autres rumeurs en ce sens, il reste possible de faire du porte-à-porte si et seulement si votre équipe est suffisamment équipée et bien briefée pour respecter les gestes-barrière.

Attention, les commissions de propagande se tiendront au plus tard le 15 juin : vérifiez les dates auprès de votre préfecture et calez dès maintenant le planning avec votre imprimeur !

Financement de la campagne

La commission des comptes a confirmé que « la période de financement de la campagne n’est pas suspendue entre les deux tours ».

Pour les candidats des villes de plus de 9 000 habitants qui peuvent recourir au remboursement de leurs frais de campagne par l’Etat, le plafond est adapté par un coefficient d’1.2.

Attention : tout dépassement peut entraîner le refus du remboursement, revoyez bien votre budget !

Vos besoins de financements peuvent être satisfaits par un emprunt auprès de personnes physiques (art. R 39-2-1 du Code électoral modifié) sur une durée de 24 mois ; les prêts déjà contractés peuvent également être ré-étalés sur 24 mois.

Dépôt des comptes de campagne :

  • pour les listes de candidats élues complètement au premier tour : 10 juillet 2020 à 18 heures ;
  • pour les listes de candidats devant participer au second tour : 11 septembre 2020 à 18 heures.

Procurations

Comme nous l’annoncions quelques jours plus tôt sur nos réseaux sociaux, les procurations établies pour le scrutin de mars restent valables.

Attention toutefois : si une procuration avait été établie pour un an, il faut vérifier qu’elle reste valable jusqu’en juin 2020. Si elle est arrivée à échéance, il faudra en ce cas la renouveler, pour un an ou pour ce 2e tour uniquement.

De nouveaux assouplissements pourraient être rendus possibles par la proposition de loi examinée le 2 juin au Sénat, notamment la possibilité pour un mandant de détenir 2 procurations. Ce texte préliminaire (en date du 3 juin) offre aussi la possibilité d’un vote par correspondance (art.1er quater nouveau). A priori, le gouvernement n’ira pas dans le sens de l’autorisation du vote par correspondance, mais devrait accepter la « double procuration » et c’est le texte organisant un éventuel report du 2nd tour (voir ci-après) qui inscrirait cette possibilité dans le droit électoral.

Après le scrutin : à quelle date s’installeront les exécutifs nouvellement élus ?

Les premiers conseils municipaux devront se tenir entre le 3 et le 5 juillet, pour une prise de fonction le 17 juillet au plus tard (voir notre article consacré à l’installation des conseils municipaux) et les conseils communautaires devront s’organiser de manière transitoire avant leur installation début juillet (voir l’article).

Et les autres élections ?

A noter : si le second tour des municipales ne pouvait avoir lieu en juin, un projet de loi prévoit les conditions et la date du report (en janvier 2021, voir le texte). Ce report aurait des conséquences sur le renouvellement partiel des membres du Sénat, prévu pour septembre de cette année.

Initialement prévues en mai, les élections consulaires sont reportées en 2021. Les conseillers en poste voient leur mandat prolongé jusqu’à cette date.

A ce jour, et sous réserve de l’évolution du contexte sanitaire, les dates des prochaines échéances électorales françaises (2021, 2022) ne sont pas modifiées.

Publié le Catégories Astuces de campagne, Intercos, Municipales, Sénatoriales

Organiser la réponse aux questions citoyennes ? Avec PREVIOO, c’est facile !

En cours de mandat comme pendant une campagne électorale, votre crédibilité se construit en même temps que votre fiabilité. Revenez avec une réponse concrète vers l’administré qui vous a sollicité de vive voix ou par courrier, il en parlera. Mais si vous l’oubliez, il en parlera aussi !

Il est donc nécessaire, en tant qu’élu ou en tant que candidat, d’organiser très rapidement le recueil et le traitement des questions citoyennes : déterminez dès que possible qui va se charger de les centraliser, de les transmettre à l’élu ou au service compétent, de répondre au citoyen et de vous tenir informé ?

PREVIOO vous permettra d’avoir un aperçu complet des demandes et de leur état de traitement, de savoir qui est en charge de la réponse et pourra vous apporter plus de précision et d’être sûr que la réponse est bien parvenue au citoyen demandeur.

Comment ? La réponse en image :

Pour en savoir plus, contactez nos conseillers ou demandez une présentation de PREVIOO !

Publié le Catégories Astuces de campagne, En cours de mandat, PREVIOO

Plebiscit & Previoo : toutes nos infos sur nos réseaux

Toutes les infos de Plebiscit et Previoo en temps réel ? C’est facile : rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux !

Pour les infos relatives aux campagnes électorales et les formations pour élus, en plus de ce blog, vous pouvez suivre Plebiscit sur :

Faire campagne ou mener à bien son mandat en utilisant tout le potentiel de Previoo ? Toutes les infos sont sur :

Vous préférez recevoir une sélection hebdomadaire de nos articles et informations directement par mail ? Abonnez-vous à notre newsletter pour être tenu(e) informé(e).

Publié le Catégories Astuces de campagne, Départementales, Formation des élus, Intercos, Législatives, Municipales, PREVIOO, Régionales, Sénatoriales

Municipales : ouverture des consultations des listes d’émargement

À compter du lundi 18 mai 2020, les listes d’émargement du premier tour des élections municipales et communautaires sont communicables à tout électeur requérant, et ce quelle que soit la commune concernée, qu’elle doive organiser un second tour ou non.

Au vu du contexte, certaines (sous-) préfectures et mairies ne permettent la consultation que sur rendez-vous, en limitant le nombre de personnes présentes et/ou en limitant le temps de consultation sur place. Nous vous recommandons de prendre contact avec elles au préalable.

Cette communication est possible :

  • jusqu’au 25 mai dans les communes dans lesquelles le premier tour a été décisif et dont les conseillers municipaux entrent en fonction le 18 mai ;
  • dans les communes où le 2nd tour reste à tenir, certaines préfectures permettent la consultation des listes jusqu’après le 2e tour (au cinquième jour suivant la date d’entrée en fonction des conseillers municipaux) ; à notre connaissance, certaines ont choisi de ne pas le proposer, considérant que l’allongement des délais de recours permettront une consultation ultérieure. Ici encore, nous vous recommandons de prendre leur attache avant de vous déplacer physiquement.

Ces dates sont également celles de la fermeture des possibilités de recours contre les scrutins.

Publié le Catégories Astuces de campagne, Intercos, Municipales, Porte à porte, PREVIOO

Candidat(e) en attente du 2e tour : continuer la campagne oui, mais comment ?

D’un point de vue juridique, d’un point de vue pratique, que vous soyez gagnant pressenti ou outsider plein d’espoir, ne perdez pas de vue que beaucoup de votre future campagne se joue maintenant !

D’un point de vue juridique : comment encadrer votre communication ?

On se retrouve dans la même situation qu’au 1er septembre 2019, c’est-à-dire que s’appliquent les règles du chapitre V du Code électoral (propagande, tenue de réunions etc. – voir art. 47 et suivants).

Concernant plus particulièrement les candidats déjà élus et dont les fonctions ont été prorogées, ils doivent veiller à ne pas être mis en valeur par les actions de communication de leur collectivité. En pratique, cette dernière se doit d’être parfaitement factuelle, objective et neutre.

Pour plus d’infos sur les règles de communication en période électorale, lire notre article en cliquant ici.

D’un point de vue financier : quid de vos comptes de campagne ?

A ce jour, nous ne connaissons toujours pas la date du scrutin et ignorons si seul le 2e tour aura lieu ou si l’ensemble du processus électoral sera repris (voir notre article).

Si, comme initialement envisagé, le 2e tour se tenait en juin, la loi d’urgence a prévu que :

  • le plafond de dépense sera majoré par décret d’un coefficient maximum de 1,5 points ;
  • il est possible de continuer à récolter des dons pendant cette période « transitoire » et jusqu’après le second tour de scrutin ;
  • vos comptes de campagne devront être remis à la commission des comptes au plus tard le 11 septembre.

Si le 2nd tour était reporté plus tard, ou si l’entièreté du processus électoral devait être repris ultérieurement, eh bien … nous n’avons pas la réponse !

Vraisemblablement, le plafond de dépense serait relevé ; peut-être que les comptes du 1er tour seraient clôturés dans l’été et seraient « remis à zéro » avant le nouveau scrutin, … tout reste à imaginer !

Celles et ceux qui auront créé, avant l’élection, un micro-parti sont avantagés : ils peuvent continuer à récolter des dons par ce biais en toute sécurité.

Un point sera intéressant à vérifier : plusieurs modifications du Code électoral adoptées l’année dernière devaient entrer en vigueur en juin, après les municipales.

L’une d’entre elles nous intéresse tout particulièrement : il était prévu que fin juin 2020, candidats et partis pourront recueillir des dons par le biais de plateformes de paiement en ligne, type PayPal par exemple. Une amélioration notoire, mais sera-t-elle maintenue au risque de créer des conditions différentes d’élections entre ceux qui auront été élus dès le 1er tour et ceux qui devront de nouveau se présenter aux suffrages ?

En termes pratiques

  • Vous le savez, nous ne sommes pas convaincus par l’impact de la com 2.0 quant aux résultats électoraux ! Reste que dans ces circonstances, tant pour garder contact que pour rester en veille, ou encore diffuser vos actions et bonnes idées, internet et les réseaux sociaux sont des canaux indispensables.

Soyez présents, soyez actifs sans être connectés H-24 et surtout, soyez constructifs : pas la peine de relayer la moindre action si vous êtes élu « aux commandes »; et pas la peine de critiquer à tout va si vous êtes candidat outsider !

  • C’est le moment de jouer du téléphone et de la visioconférence : SMS et appels de courtoisie, prise de contact auprès des différents professionnels de votre commune/interco pour connaître leur état d’esprit, leurs besoins, leurs réflexions, … préparez aujourd’hui votre sortie de confinement et votre campagne de demain !
  • Tissez des liens avec les candidats en lice sur votre intercommunalité : c’est le sens du proverbe africain selon lequel « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » ! Vous devez prévoir tous ensemble un programme pour votre interco, qui devra fonctionner et fournir des résultats très rapidement, pour compenser le retard dans son installation.
  • Et dès que la date du nouveau scrutin est connue : mettez à jour votre rétroplanning de campagne !

Voila, en quelques lignes, nos recommandations … Vous voulez en savoir plus, aller plus loin et connaitre plus précisément nos actions de terrain ? N’hésitez pas à nous contacter !

Publié le Catégories Astuces de campagne, Intercos, Municipales, Nouveautés Plebiscit

PREVIOO, c’est vous qui en parlez le mieux !

Comme après chaque campagne, nous avons pris contact avec nos utilisateurs pour leur demander leur avis sur PREVIOO. Cet exercice nous aide à améliorer notre outil et à développer de nouvelles fonctionnalités. Nous ne dévoilerons pas ici ce que nous allons mettre en production dans les prochaines semaines, mais nous avons eu envie de partager quelques témoignages ! Nous espérons qu’ils vous donneront envie d’essayer, et peut-être d’adopter, PREVIOO !

Stéphane, coordinateur des actions de terrain, dans une commune de 130 000 habitants :

« Je pense que sans PREVIOO nous n’aurions peut-être pas atteint le 2nd tour, le ciblage des seniors dans notre porte-à-porte aura été prépondérant ! »

Frédéric, directeur de campagne, dans une commune de 150 000 habitants :

« Je n’ai qu’un seul regret, ne pas avoir connu PREVIOO 6 mois plus tôt. C’est un outil redoutable pour identifier les préoccupations des électeurs et prioriser nos actions »

Sylvie, candidate, dans une commune de 2 000 habitants :

« Retrouver tous nos électeurs sur une carte c’est formidable et cela nous a fait gagner un temps fou, je ne pensais pas pouvoir mener autant d’actions pendant la campagne. »

En savoir plus sur PREVIOO

Demander une présentation (en ligne, rien à voir avec le confinement, on fonctionne comme ça… mais on peut se rencontrer plus tard si vous voulez !)

Publié le Catégories Astuces de campagne, Constats de campagne, PREVIOO

Municipales : quelles règles à la veille du scrutin ?

Le 26 juin 2020 à minuit marque la fin de la campagne et augure l’ouverture des bureaux de vote. A l’approche du 2nd tour des élections, plusieurs points particuliers doivent être connus afin d’organiser au mieux le bon déroulement des opérations électorales. On vous rappelle lesquels pour que vous puissiez envisager paisiblement cette échéance.

Interrogations, stress ou impatience caractérisent l’aube d’un jour de vote. Il faut cependant garder la tête froide et éviter de prendre les mauvaises décisions qui pourraient affecter le travail de longue haleine abattu (voir aussi notre article de 2017 « Veille du scrutin : journée de tous les dangers »).

Les candidats disposent de divers moyens de communication dont l’usage est encadré tout au long de la campagne électorale et spécifiquement durant ses dernières heures. Ainsi, sont interdits sous peine de sanction pouvant aller jusqu’à l’inéligibilité :  

  • A partir de la veille du scrutin à 00h (dans la nuit de vendredi à samedi) il est formellement interdit de distribuer ou faire distribuer des bulletins, circulaires et tracts.
  • L’appel téléphonique d’électeurs afin d’orienter leur décision est condamnable.
  • Concernant les réseaux sociaux, il est interdit de publier de nouveaux messages en lien avec la campagne et le scrutin, afin de respecter le silence républicain.
  • Vous pourrez rafraîchir les affiches dégradées des panneaux électoraux officiels.
  • Attention, après les élections municipales, les réunions publiques, seront également désormais interdites à la veille du scrutin (voir notre article de septembre 2019 « Modifications du code électoral : à quoi s’attendre pour les municipales ?« ). Rien ne change pour ce second tour des municipales : il est toujours possible de tenir une réunion publique le samedi, mais sans toutefois distribuer de document.
  • Enfin, l’article 11 de la loi n° 77-808 du 19 juillet 1977 relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion prévoit que la veille de chaque tour de scrutin ainsi que le jour de celui-ci, sont interdites, par quelque moyen que ce soit, la publication, la diffusion et le commentaire de tout sondage ayant un rapport avec l’élection.

Parfois, dans le feu de la campagne, des propos injurieux et critiques peuvent être tenus dans la presse. Le candidat qui s’estimerait diffamé peut alors exercer un droit de réponse. Vous ne pouvez exercer votre droit de réponse que dans l’édition ou les éditions dans laquelle a paru l’article. Alors qu’un délai de trois jours est prévu pour l’insertion d’une réponse par le directeur de la publication, ce délai est réduit à 24 heures en période électorale.

Besoin de conseils supplémentaires ? Contactez-nous !

Publié le Catégories Astuces de campagne, Municipales