Les dépenses de campagne aux cantonales de 2011 dans la perspective des départementales de 2015.

Pour les élections cantonales des 20 et 27 mars 2011, le montant global des recettes et des dépenses déclarées par les candidats s’établit à 39,86 millions d’euros en recettes et 38,49 millions d’euros en dépenses, soit une hausse significative par rapport au scrutin de 2008.

La dépense moyenne s’élevait donc à 5 924 euros par candidat lors des élections de 2011 contre 5 517 euros par candidat lors du scrutin des 9 et 16 mars 2008, soit une hausse de 7,36 %.

La dépense moyenne par candidat différait selon le résultat obtenu : elle s’élevait à 6 492 euros pour les 5 640 candidats ayant obtenu plus de 5 % des suffrages exprimés, contre 1 968 euros pour les 954 candidats n’ayant pas atteint ce seuil.

Publié le Catégories Astuces de campagne, Départementales

Pourquoi un binôme homme-femme aux prochaines élections départementales ?

Les élections cantonales françaises de 2011 ont permis d’élire les conseillers généraux de la moitié des cantons français.

À la suite de ces élections cantonales, les conseils généraux comprennent alors 544 femmes soit 13,9 % des conseillers généraux français ; la Moselle, la Haute-Savoie, l’Indre et la Haute-Corse n’ont alors élu aucune femme ; enfin, seuls cinq conseils généraux sont présidés par des femmes.

Devant ce constat, contraire à l’article 1er de la Constitution sur la parité dans les fonctions électives, et sur proposition de la délégation parlementaire aux droits des femmes a été introduit un nouveau mode de scrutin permettant de garantir le respect du principe constitutionnel de parité : l’élection d’un binôme composé d’un homme et d’une femme dans chaque canton.

Le nombre de cantons passera alors de 4 055 à 2 074 (dont les 20 arrondissements de Paris qui font office de cantons), les cantons de Martinique et de Guyane disparaissant à la suite de la transformation de ces collectivités en collectivités uniques.

Le nombre total de conseillers généraux passera quant à lui ainsi de 4 035 à 4 108 (ou de 4 055 à 4 128 si les conseillers de Paris sont pris en compte)…dont la moitié de conseillères générales.

Publié le Catégories Départementales, Non classé

Petit rappel sur les élections départementales !

Avec la loi n° 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, l’assemblée qui dirige le département prend le nom de Conseil départemental (en remplacement de la précédente appellation de conseil général).

Le mode d’élection des conseillers départementaux (ex-conseillers généraux) est également modifié.

En 2015, lors des prochaines élections départementales (ex-cantonales), deux conseillers départementaux seront élus dans chaque canton au scrutin binominal à deux tours. Les candidats devront se présenter en binôme composé d’une femme et d’un homme. Cette disposition vise à poursuivre l’objectif de parité qui avait commencé à être mis en œuvre depuis la loi du 31 janvier 2007, disposant que les suppléants devaient être de sexe opposé à celui du candidat.

Les binômes de candidats de sexes différents doivent déposer une déclaration conjointe de candidature avant chaque tour de scrutin.

Élus pour six ans, les conseillers départementaux seront désormais renouvelés en intégralité. Il est à noter que Paris, à la fois commune et département, ne connaît pas d’élections départementales, le Conseil de Paris étant élu selon le scrutin municipal.

Par ailleurs, pour conforter la parité, la loi prévoit que le binôme des suppléants des candidats doit lui aussi être composé de deux personnes de sexes différents, afin que chaque candidat et son remplaçant soient du même sexe.

Publié le Catégories Départementales