La compol expliquée aux entrepreneurs !

A l’invitation de Cowork en Ré, Plebiscit intervient le 7 juin devant les représentants des 12 tiers-lieux de la Charente-Maritime pour leur donner les clés d’une communication efficace vers les élus.

Les tiers-lieux, ce sont ces espaces de travail partagés, coworks ou fablabs, qui accueillent free lances et entreprises pour quelques heures ou en résidence plus longue.

Chez Plebiscit, nos missions nous amènent à nous déplacer régulièrement dans toute la France et nous sommes des utilisateurs réguliers de tiers-lieux, où notre métier intrigue et suscite des questions de la part de nos voisins – éphémères – de bureau : comment attirer l’attention des élus sur mon projet ? lesquels contacter pour valoriser mon projet ? devons-nous agir seul ou nous organiser à plusieurs ?

Notre première réponse est toujours la même : le lobbying, ce n’est pas un gros mot et cela ne vaut pas que pour les grosses entreprises ! Car il s’agit bien de cela : apprendre à jouer des codes de la communication politique pour cultiver une relation efficace avec les élus.

Cela suppose bien sûr d’avoir quelques notions sur l’organisation politique et administrative, un peu de networking et d’organisation en amont ainsi qu’une dose régulière de lecture de la presse locale mais, nous le répéterons autant que nécessaire : pas besoin d’être dans le CAC 40 pour être entendu et reconnu !

Plus d’infos sur l’événement 

En savoir plus sur Cowork en Ré

Publié le Catégories Nouveautés Plebiscit

Listes électorales : changements en vue

A partir du 1er janvier 2019, le répertoire électoral unique bouleverse la manière dont étaient régies jusqu’à présent les listes électorales. Faisons le point.

Le premier changement est de taille car il concerne la manière dont les citoyens s’inscrivent sur les listes électorales : inscriptions et radiations gérées d’office par l’INSEE (et plus par les mairies), inscriptions en ligne possibles partout (et plus uniquement dans certaines communes qui en avaient accepté le principe).

Un atout tant pour les citoyens que pour les élus, qui auront une meilleure vision de la population de leur commune en temps réel ; mais aussi pour les agents qui pourront utiliser une plateforme en ligne pour éditer les listes électorales, d’émargement, etc. quelle que soit la taille de leur commune. Un véritable gain de temps !

Autre changement, pour les électeurs cette fois : le numéro d’électeur qui était jusqu’alors attribué par la mairie, sera désormais national et conservé à vie.

Enfin, une modification qui intéressera les élus qui préparent leurs campagnes : les modifications de périmètre des bureaux de vote notifiés par la préfecture aux mairies avant le 31 août entreront en vigueur le 1er janvier de l’année suivante et non plus le 1er mars. Attention à la manière dont vous traitez vos analyses électorales !

Publié le Catégories Départementales, Européennes, Législatives, Municipales, Présidentielle