PlebiscitCamp 2019 : Jean-Christophe MESSINA interviendra dans le Talk 3 « Hologrammes et chatbots, gadgets obsolètes ou outils indispensables des futures campagnes ? »

Après plus de 15 ans d’expérience dans des écosystèmes complexes où sa mission était d’expérimenter et de mettre en place des modèles pour fluidifier les relations entre les différents partenaires et collaborateurs des projets, Jean-Christophe crée fin 2014 le Cabinet Audalom-Osez l’Humain , spécialisé en intelligence collective et dans l’accompagnement à l’innovation et à la transformation des organisations et des territoires.

Co-créateur et enseignant à l’EDHEC du cours Innovation Commando, il est le co-fondateur du mouvement du même nom InnovationCommando.org.

Il développe depuis 3 ans la société Les Petits Bots, éditrice des solutions Le Petit Martin et La Petite Marianne, deux agents conversationnels qui accompagnent la modernisation de l’action publique et le développement de la relation élus/citoyens.

Voir le programme en entier et s’inscrire au PlebiscitCamp du 19 juin

Publié le Catégories Formation des élus

PlebiscitCamp 2019 : Nicolas VANDERBIEST répond présent !

Il interviendra sur le Talk 1 « Primaires américaines de 2020
vers une nouvelle débauche technologique ?
« 

Après une carrière académique en tant qu’assistant au Département des Relations Publiques de l’Université Catholique de Louvain où il mène une thèse sur les crises organisationnelles, il co-créée l’agence Saper Vedere, qui opère dans le domaine de la réputation, de la communication sensible et des réseaux sociaux et pour laquelle il dirige les opérations.

Il tient le blog Reputatio Lab et a été chroniqueur radio et TV pour France Culture et la RTBF. 

Saper Vedere sera également présente aux tests-outils sur l’heure du déjeuner pour présenter ses solutions de campagne intégrée, de réputation en ligne, et d’audit et de mapping de vos communautés de réseaux sociaux. Venez les découvrir !

Pour en savoir plus sur le PlebiscitCamp, visitez le site dédié.

Publié le Catégories Formation des élus, Nouveautés Plebiscit

PlebiscitCamp 2019 : le Québec à l’honneur !

Après le Belge Stephen BOUCHER en 2018, c’est Catherine FOURNIER, députée québécoise indépendante, sera le grand témoin de notre prochain PlebiscitCamp !

Élue pour la première fois en décembre 2016, Catherine devient à 24 ans la plus jeune femme de l’histoire du Québec à faire son entrée à l’Assemblée nationale.

Réélue en 2018, elle quitte le Parti québécois en mars 2019, considérant que malgré les efforts de revitalisation du parti et de reconquête des jeunes, sa démarche de renouvellement a été un échec.

Elle lance en parallèle la plateforme en ligne « Oui, il faut que ça bouge »

Elle nous parlera du succès de cette démarche et, dans son rôle de Grand Témoin, nous apportera tout au long de la journée des éléments de comparaison avec l’utilisation des technologies dans les campagnes outre-atlantique.

Pour en savoir plus sur le PlebiscitCamp, visitez le site dédié.

Publié le Catégories A l'étranger, Formation des élus

Elections : et si les néophytes étaient désormais les favoris ?

Macron en France, Caputova en Slovaquie, Zelensky en Ukraine… Alors que la tendance au « dégagisme » se confirme, les primo-candidats semblent avoir le vent en poupe.

Une femme présidente en Slovaquie

Entrée en campagne il y a à peine un an, l’avocate et militante Zuzana Caputova devient la première présidente de la Slovaquie, remportant à près de 54% des voix la bataille contre Maroš Šefčovič, poids lourd du parti social-démocrate au pouvoir et actuel vice-président de la Commission européenne.

En Slovaquie, la présidence relève davantage de l’apparat, de la représentation. Toutefois, cette victoire est riche de symboles : première femme à accéder à ce poste, elle s’est fait connaitre par ses combats environnementaux, sa lutte contre la corruption et ses idées libérales tant en matière économique que sociale.

Reste maintenant au parti que Zuzana Caputova a fondé il y a quelques mois à se mettre en action et faire ses preuves. Et on le voit avec les multiples difficultés du néo-candidat, aujourd’hui Président, Emmanuel Macron : les choses peuvent rapidement devenir périlleuses !

La comparaison n’est pas innocente : les adhérents de ce parti se sont inspirés et se comparent à En Marche ! On leur souhaite de remporter le même succès aux élections législatives : sans soutien parlementaire, il leur sera difficile de lutter contre l’inertie d’un système que leur candidate a pointé pendant toute la campagne.

Un comédien à la tête de l’Ukrain post-Euromaïdan ?

En Ukraine, la réalité a rejoint la fiction : l’acteur et humoriste Volodymyr Zelensky, très connu dans les pays russophones, vient de remporter le premier tour de l’élection présidentielle devant l’actuel chef de l’État, Petro Porochenko ou encore Iulia Timochenko, étoile montante aujourd’hui controversée de la scène politique ukrainienne.

Zelensky qui est, depuis 2 saisons, l’acteur principal d’une série dans laquelle il figure un professeur … devenu président. Il crée, en parallèle, son parti il y a an et se déclare officiellement candidat fin décembre 2018.

Le second tour devrait avoir lieu le 21 avril prochain. S’il est élu, il sera lui aussi confronté à la mise en oeuvre de sa politique : son programme est flou, et ses meetings de campagne ressemblent davantage aux shows que l’on voyait en France sous la IIIe République qu’à un exposé de ses objectifs ou une présentation de l’équipe qui l’entourera.

Quelles leçons pour les futur(e)s candidat(e)s aux scrutins en France ?

Alors, si l’on en revient aux prochaines élections qui vont faire la France, à savoir les municipales de 2020, puis les départementales et régionales de 2021, les néo-candidats sont-ils les mieux placés pour remporter la victoire ?

Devraient-ils partir au tout dernier moment et mener une campagne éclair ? Au contraire, les candidats sortants devraient-ils déjà être sur le terrain pour rattraper un retard dont ils n’ont pas conscience ?

Nous pensons que plus que jamais, c’est la personnalité qui va faire la différence. Nous avons d’ailleurs élaboré et donné plusieurs fois une formation intitulée « Bilan, programme, personnalité« , afin de travailler sur ces 3 aspects-clés des prochaines campagnes.

Nous pensons également que les outils de terrain, couplés -et non substitués- à une campagne-relais sur le web doit commencer tôt pour porter ses fruits.

Et nous pensons enfin que les citoyens ne sont plus dupes des effets d’annonce : s’ils ont soif de « têtes nouvelles » et d’idées neuves, ils attendent des candidats crédibles et fiables avec autour d’eux une équipe identifiée, et un programme ambitieux et réaliste.

La politique des idéaux n’est peut-être pas morte, mais le pragmatisme a bel et bien pris le dessus !

Publié le Catégories A l'étranger, Constats de campagne, Formation des élus, Municipales, Présidentielle