Presse : pourquoi mes communiqués ne sont-ils pas repris?

Ô rage, ô désespoir, vous aviez pourtant pris votre plus belle plume mais aucun média n’a daigné reprendre votre communiqué ! Quelques astuces pour remédier à cette fâcheuse situation.

Faites court !

L’on voit parfois des communiqués de plusieurs pages… C’est tout l’inverse qu’il faut viser : plus votre communiqué est synthétique, dense, plus il a de chance d’être entièrement lu, bien compris et donc bien repris (ou à tout le moins, d’inciter le journaliste à vous appeler pour demander plus de précisions).

3Q2COP

Kezaco? Un acronyme qui désigne la liste des questions-clés auxquelles doit répondre votre communiqué :

  • Qui ? Quand ? Quoi ?
  • Combien ? Comment ?
  • Où ?
  • Pourquoi ?

Les lois de proximité

Géographique, temporelle, affective et pratique : ce sont les 4 lois dites de proximité qui régissent le traitement des informations reçues par les rédactions. A vous d’y penser lorsque vous construisez votre fichier presse, et lorsque vous rédigez et envoyez votre communiqué.

Le bon timing

Un communiqué s’envoie une dizaine de jours avant un événement, puis fait l’objet d’une relance téléphonique et par mail dans les derniers jours précédents l’événement.

Concernant la presse écrite, il est également utile de se renseigner sur les jours et heures de bouclage : un communiqué envoyé après ne pourra, par la force des choses, pas être intégré au journal !

Quand ça veut pas ….

Vous avez mis en application ces différents conseils et malgré tout, ça ne fonctionne pas ?

Contactez-nous, nos consultants parviennent toujours à déterminer où se trouve le grain de sable qui grippe la machine et à le déloger !

Publié le Catégories Astuces de campagne, Formation des élus