PREVIOO, c’est vous qui en parlez le mieux !

Comme après chaque campagne, nous avons pris contact avec nos utilisateurs pour leur demander leur avis sur Previoo. Cet exercice nous aide à améliorer notre outil et à développer de nouvelles fonctionnalités. Nous ne dévoilerons pas ici ce que nous allons mettre en production dans les prochaines semaines, mais nous avons eu envie de partager quelques témoignages ! Nous espérons qu’ils vous donneront envie d’essayer, et peut-être d’adopter, PREVIOO !

Stéphane, coordinateur des actions de terrain, dans une commune de 130 000 habitants :

« Je pense que sans PREVIOO nous n’aurions peut-être pas atteint le 2nd tour, le ciblage des seniors dans notre porte-à-porte aura été prépondérant ! »

Frédéric, directeur de campagne, dans une commune de 150 000 habitants :

« Je n’ai qu’un seul regret, ne pas avoir connu PREVIOO 6 mois plus tôt. C’est un outil redoutable pour identifier les préoccupations des électeurs et prioriser nos actions »

Sylvie, candidate, dans une commune de 2 000 habitants :

« Retrouver tous nos électeurs sur une carte c’est formidable et cela nous a fait gagner un temps fou, je ne pensais pas pouvoir mener autant d’actions pendant la campagne. »

En savoir plus sur PREVIOO

Demander une présentation (en ligne, rien à voir avec le confinement, on fonctionne comme ça… mais on peut se rencontrer plus tard si vous voulez !)

Publié le Catégories Astuces de campagne, Constats de campagne, PREVIOO

Municipales : quelles règles à la veille du scrutin ?

Le 14 mars à minuit marque la fin de la campagne et augure l’ouverture des bureaux de vote. A l’approche du 1er tour des élections, plusieurs points particuliers doivent être connus afin d’organiser au mieux le bon déroulement des opérations électorales. On vous rappelle lesquels pour que vous puissiez envisager paisiblement cette échéance.

Interrogations, stress ou impatience caractérisent l’aube du premier tour. Il faut cependant garder la tête froide et éviter de prendre les mauvaises décisions qui pourraient affecter le travail de longue haleine abattu (voir aussi notre article de 2017 « Veille du scrutin : journée de tous les dangers »).

Les candidats disposent de divers moyens de communication dont l’usage est encadré tout au long de la campagne électorale et spécifiquement durant ses dernières heures. Ainsi, sont interdits sous peine de sanction pouvant aller jusqu’à l’inéligibilité :  

  • A partir de la veille du scrutin à 00h (dans la nuit de vendredi à samedi) il est formellement interdit de distribuer ou faire distribuer des bulletins, circulaires et tracts.
  • L’appel téléphonique d’électeurs afin d’orienter leur décision est condamnable.
  • Attention, à partir du mois de juin, les réunions publiques, incontournables de la campagne électorale seront également désormais à la veille du scrutin (voir notre article de septembre 2019 « Modifications du code électoral : à quoi s’attendre pour les municipales ?« ). Rien ne change pour ces élections municipales : il est toujours possible de tenir une réunion publique le samedi, mais sans toutefois distribuer de document.
  • Enfin, l’article 11 de la loi n° 77-808 du 19 juillet 1977 relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion prévoit que la veille de chaque tour de scrutin ainsi que le jour de celui-ci, sont interdites, par quelque moyen que ce soit, la publication, la diffusion et le commentaire de tout sondage ayant un rapport avec l’élection.

Parfois, dans le feu de la campagne, des propos injurieux et critiques peuvent être tenus dans la presse. Le candidat qui s’estimerait diffamé peut alors exercer un droit de réponse. Vous ne pouvez exercer votre droit de réponse que dans l’édition ou les éditions dans laquelle a paru l’article. Alors qu’un délai de trois jours est prévu pour l’insertion d’une réponse par le directeur de la publication, ce délai est réduit à 24 heures en période électorale.

Besoin de conseils supplémentaires ? Contactez-nous !

Publié le Catégories Astuces de campagne, Municipales

La procuration, c’est maintenant !

S’il est théoriquement possible de donner procuration jusqu’au jour du scrutin, il vaut mieux s’assurer que la demande aura le temps d’être transmise jusqu’au bureau de vote : alors, les procurations pour les élections municipales, c’est maintenant !

Pourquoi ?

Evidemment, pour pouvoir voter si l’on est absent(e) ou que l’on ne peut pas se déplacer le 15 ou le 22 mars.

Mais du côté des candidats, c’est aussi une bonne occasion de s’assurer de quelques voix supplémentaires.

Nous recommandons ainsi aux équipes que nous accompagnons de se constituer un vivier de mandataires (c’est-à-dire de personnes à qui l’on donne procuration) dès le début de la campagne ; puis de proposer, lors des porte-à-porte notamment, ce service aux citoyens qui ne pourraient aller voter.

Comment ?

En téléchargeant le formulaire sur le site Service-Public.fr puis en vous présentant en personne, avec une pièce d’identité, au commissariat de police, à la gendarmerie, ou au tribunal de votre domicile ou de votre lieu de travail. Si, pour raison de santé, vous ne pouvez vous déplacer, vous pouvez contacter le commissariat ou la gendarmerie qui dépêcheront un officier à votre domicile.

Le mandant (celui qui établit procuration à l’attention du mandataire) doit ensuite informer le mandataire qu’il lui a donné procuration. Ce dernier votera ensuite dans le bureau de vote du mandant, en présentant sa propre pièce d’identité.

Plus d’infos en vidéo avec « Dis, c’est quoi une procuration » réalisé par France3.

Publié le Catégories Astuces de campagne, Municipales

L’affichage électoral en 3 points

C’est parti pour l’affichage officiel des élections municipales ! Tout ce que vous devez savoir pour coller dans les règles et avec un maximum d’efficacité.

Il existe 3 types d’affichage et 2 que vous pouvez utiliser pendant la campagne :

  • L’affichage officiel, sur les panneaux de la ville, quelques jours avant l’élection, régi par l’article L. 51 du code électoral. Pour les candidats dans les communes de plus de 1000 habitants, les dépenses d’impression et de collage des affiches sont remboursées à hauteur de 2 affiches A1 et 2 affiches A3 par panneau électoral aux candidats ayant recueilli plus de 5% des suffrages (article L. 242 du code électoral).
     
  • L’affichage libre, à partir de 6 mois avant l’élection, dont vous pouvez trouver la liste des panneaux en mairie et parfois, pour les municipalités qui ont fait le choix de l’open data, sur internet ;

  • L’affichage sauvage, enfin absolument proscrit, lourdement sanctionné et souvent contre-productif.
    Il est ainsi interdit d’afficher sur les façades, les véhicules, les voie publiques ou le mobilier urbain. Le code de l’environnement prévoit quant à lui des sanctions spécifiques pour l’affichage dans les sites naturels.

    Y contrevenir, c’est risquer une amende administrative de 1500€ au bénéfice de la commune (art. L. 581-26 du Code de l’environnement), une lourde amende au pénal (jusqu’à 30 000€ et deux ans d’emprisonnement pour « destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien appartenant à autrui » – art. 322-1 al. 1 du Code pénal).

Rappelez vous que sur les panneaux officiels, vous pouvez à la fois coller une affiche A1 et une affiche A3 ce qui vous permet d’annoncer vos réunions publiques et rappeler l’adresse de votre site internet.

Vous êtes prêt(e) à coller ? Alors à vos rouleaux !

(plus d’infos sur les documents de propagande officielle en cliquant ici)

Publié le Catégories Astuces de campagne, Municipales

Municipales : le dépôt de candidature pas-à-pas

Candidates, candidats, vous avez jusqu’au 27 février au plus tard pour déposer vos candidatures en préfecture. Plus qu’une formalité, c’est une étape cruciale qu’il vous faut anticiper. On vous guide pas-à-pas dans cette démarche !

EN VUE DU PREMIER TOUR

Pour les communes de moins de 1000 habitants, il vous faudra compléter :

à laquelle il vous faudra joindre :

  • Une copie de votre carte d’identité ou passeport. Une pièce d’identité périmée est valable, si et seulement si vous êtes bien inscrit sur les listes électorales.
  • Une attestation d’inscription sur les listes électorales que l’on peut maintenant directement les télécharger en ligne, ou la copie de la décision de justice prouvant l’inscription

Pour les communes de plus de 1000 habitants :

POUR LE SECOND TOUR

Il faudra déposer à partir du lundi 16 mars 2020 et jusqu’au mardi 17 mars 2020 à 18 heures.

Pour les communes de moins de 1 000 habitants :

Pas de dépôt pour les candidats au premier tour qui, s’ils n’ont pas été élus, sont automatiquement candidats au second tour.

Pour les communes de plus de 1 000 habitants

Deux hypothèses :

– Liste est identique à celle du premier tour : déposer, de nouveau, un formulaire de déclaration de candidature de la liste par le candidat tête de liste (ou son mandataire désigné lors du premier tour) ainsi que les listes des candidats aux conseils municipal et communautaire. Il n’est pas nécessaire de déposer les déclarations individuelles.

– Fusion de listes : doivent de nouveau être déposées la déclaration de la liste et ses annexes ainsi que les déclarations individuelles de candidatures signées de chaque candidat de la nouvelle liste. Pas besoin toutefois de la déclaration du mandataire, ni des CNI ni des attestations d’inscription sur les listes électorales.

Vous avez besoin d’aide pour être guidé pour un cas particulier (conseiller forain, candidat dans l’entre-deux-tours dans les communes de moins de 1 000 habitants, etc.) ? Contactez nous !

Publié le Catégories Astuces de campagne, Municipales

Découvrez nos packs Cocorico spécialement conçus pour les candidats des petites et moyennes communes !

Nul besoin de casser sa tirelire pour proposer aux citoyens des documents de campagne bien conçus, clairs et efficaces ! Nous avons pensé aux candidat(e)s se présentant dans des communes de moins de 9 000 habitants et créé des packs regroupant les supports de campagne essentiels à tout petit prix.

Tous nos packs Cocorico comprennent :

  • la conception de votre logo,
  • la mise en page de votre affiche de campagne,
  • la mise en page de votre bulletin de vote,
  • et la mise en page de votre profession de foi.

Les contenus (textes et photos) doivent être fournis par vos soins, mais nous avons prévu une option de conseil à la rédaction : un œil expert vous aidera à trouver la formulation la plus juste, celle qui fera mouche auprès de vos électeurs.

Nos autres options : la conception de tracts et de programmes, là encore à prix tout doux !

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez l’offre complète ou contactez nous !

Publié le Catégories Astuces de campagne, Municipales, Nouveautés Plebiscit

Municipales : derniers jours pour s’inscrire sur les listes électorales !

Et pour les candidat(e)s, derniers jours pour mobiliser les électeurs à s’inscrire !

A ce stade de la campagne, toutes les voix comptent !

Pour rappel, l’inscription est possible en ligne, sur place en mairie ou par courrier.

Dans tous les cas, les électeurs devront se munir d’une copie de leur pièce d’identité, d’un justificatif de domicile et d’un formulaire ad hoc (cerfa n°12669*02 de demande d’inscription).

A savoir, il y a quelques dérogations à cette date limite. Pour les Français atteignant 18 ans, ayant déménagé ou ayant acquis la nationalité française, le délai est allongé jusqu’au 10e jour précédant le 1er tour de scrutin. Pour les prochaines élections municipales, il s’agit du jeudi 5 mars 2020.

Publié le Catégories Astuces de campagne, Municipales

Journée mondiale de la protection des données personnelles

Ce 28 janvier, nous célébrons la 13ème journée mondiale de la protection des données personnelles !

A 7 semaines du 1er tour de l’élection municipale, on profite de cette occasion pour vous rappeler les principales recommandations de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) et les avancées mises en place depuis l’application du RGPD (règlement général sur la protection des ponnées personnelles). A vous de les mettre en oeuvre et de vous assurer que les fichiers que vous utilisez pendant votre campagne électorale y sont conformes

La sécurité et la centralisation de votre base de données

Vous devez garantir que les données que vous possédez ne sont pas vulnérables à des attaques. Pour cela, se renseigner sur la qualité et la localisation de l’hébergement de vos données est primordial.

Pour rappel : les informations stockées sur PREVIOO sont hébergées en France, sur des serveurs dédiés, infogérés 24h/24 – 7j/7, les coffres-forts numériques sont cryptés et 4 niveaux de droits d’accès sont accessibles.

Les « attaques » peuvent également venir de l’intérieur, vous devez centraliser les informations sur une seule base de données et définir des droits d’accès à vos utilisateurs.

Le consentement des électeurs

Récolter des adresses mail et des numéros de téléphone, c’est le nerf de la guerre pour vos militants et vos sympathisants, mais c’est aussi là que vous devez être le plus vigilant.

Vous devez informer les électeurs des grandes lignes de votre collecte (but de la collecte, pour quelle utilisation, durée de conservation). Ce consentement doit également pouvoir être retiré à tout moment en contactant le responsable de traitement, que vous aurez bien pris soin de désigner en amont.

Les informations dites « sensibles » au regard de la CNIL

Les critères interdits de collecte sont au nombre de 7 : l’origine ethnique, la santé, la religion, l’orientation sexuelle, ainsi que les opinions philosophiques, politiques et syndicales.

Pour rappel : PREVIOO a mis en place des alertes sur certains mots-clés afin de vous aider à respecter cette obligation légale

L’accessibilité des données

Les citoyens ont désormais le droit de demander :

  • La copie des données les concernant
  • La modification des informations
  • La suppression des données (aussi appelée le droit à l’oubli)

Vous avez 1 mois pour répondre au demandeur.

Pour rappel : depuis PREVIOO, vous pouvez réaliser ces actions en quelques clics.

La suppression de la déclaration systématique à la CNIL

C’est la bonne nouvelle du RGPD, la déclaration systématique de votre base de données à la CNIL n’existe plus. La CNIL a remplacé cette déclaration par la possibilité de faire des contrôles, mais en suivant ces recommandations (et en utilisant PREVIOO) vous n’avez rien à craindre.

Besoin d’aide pour y voir plus clair ? Prenez contact avec nos experts !

Publié le Catégories Astuces de campagne, PREVIOO

Favoriser la participation aux scrutins des électeurs en situation de handicap

Vous êtes candidat(e) et/ou commencez à préparer l’organisation du scrutin ? Des actions simples et concrètes peuvent faciliter la participation des citoyens en situation de handicap. Quelques rappels ici !

Vous êtes candidat(e) ….

Lorsque vous déroulez votre stratégie de campagne, prenez en compte leurs besoins spécifiques : des salles de réunion accessibles (non seulement la salle, mais aussi le cheminement et la signalétique pour y accéder) et quelques places réservées aux fauteuils roulants ; des documents imprimés avec une police suffisamment grande ; des boucles magnétiques ou une interprétation en langage des signes ; le sous-titrage de vos vidéos de campagne (très facile depuis YouTube), etc.

Et pourquoi ne pas nommer une personne référente dans votre équipe de campagne, chargée de vérifier à chaque étape de votre campagne qu’elle est effectivement accessible à tous et qui serait chargée de l’accueil physique des personnes en situation de handicap lors de vos grands événements ?

Vous organisez le scrutin …

Éliminons d’abord quelques situations que nos équipes ont rencontré par le passé et qui devraient aujourd’hui connues de tous les organisateurs de scrutin :

  • oui, les chiens guides accompagnent leur maître/maîtresse de l’isoloir à l’urne ;
  • oui, il est possible à la personne en situation de handicap, qu’il soit physique ou mental, de se faire aider jusque dans l’isoloir … et non, cela n’entache pas son vote d’illégalité !
  • oui, il est possible de déplacer l’urne pour l’amener à une hauteur suffisante pour qu’une personne en fauteuil roulant ou de petite taille puisse elle/lui-même insérer son bulletin dans l’urne ;
  • et enfin, oui, un électeur dans l’impossibilité de signer lui-même est autorisé par le Code électoral à demander à un autre électeur de signer pour lui (qui fait suivre sa signature de la mention suivante :  » l’électeur ne peut signer lui-même « , art. L-64)

Par ailleurs, il vous faut garantir l’accessibilité du bureau de vote : plan incliné, palier(s) de repos, bande de guidage (une simple moquette contrastée avec le sol) de la porte d’entrée jusqu’au lieu de vote. Vous devez également garantir le secret du vote en vérifiant que la table sur laquelle les bulletins de vote est accessible à tous et que le rideau de l’isoloir est suffisamment long.

Enfin, pour faciliter la signature sur les listes d’émargement, vous pouvez prévoir un guide de couleur (ils sont généralement blancs, mais il est également aisé d’en trouver en couleur).

Vous avez des questions précises ou souhaitez des conseils pour rendre plus abordables vos documents de campagne ? Contactez-nous !

Voir les guides mis à disposition par le ministère de la Santé

Publié le Catégories Astuces de campagne, Formation des élus