Programme, bilan, personnalité : les points à travailler en vue des municipales 2020 selon l’IFOP

Le dernier Congrès des Maires était particulier à plus d’un titre : 100e édition, premier discours d’Emmanuel MACRON en tant que Président de la République, période clé du mi-mandat pour les élu(e)s municipaux… L’étude d’IFOP pour le Courrier des maires* réalisée à cette occasion est éclairante notamment pour les élus qui, comme nous, pensent déjà à 2020.

On y voit notamment que dans la perspective de ce scrutin, le bilan de l’équipe sortante reste sans surprise un élément déterminant pour 60% des sondés et important pour 32% d’entre eux. Il s’agit donc, pour l’équipe municipale, de bien communiquer autour de ce point d’étape qu’est le bilan de mi-mandat, document qui tend à devenir incontournable.

Le programme et les projets des listes qui seront constituées est un critère qui prend davantage d’importance au fur et à mesure du mandat ( + 6 points depuis 2014). C’est aujourd’hui un élément « déterminant » pour 69% des sondés ; « important » pour 24% d’entre eux. En revanche, la couleur politique de l’élu perd de sa pertinence (- 8 points depuis 2014) au profit du critère de la personnalité des candidats au poste de maire (+ 11 points). Une tendance en ligne avec ce que l’on a pu observer du dernier scrutin présidentiel.

Surtout, un dernier chiffre montre qu’en 10 ans, la part de ceux ne souhaitant pas voir réélu leur maire actuel a progressé de 16 points : signe que le prochain mandat municipal sera marqué par le renouvellement… ou que les équipes en place doivent déjà préparer leur stratégie pour 2020 !

 

* L’enquête a été menée du 6 au 8/11/2017 auprès d’un échantillon de 1 013 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

 

Publié le Catégories Municipales